mercredi 9 juillet 2014

Apprendre à tricoter : choisir son fil

Pour tricoter, c'est bien beau avoir des aiguilles, mais il faut aussi avoir du fil... et le bon! D'abord, faisons un petit survol des types de fils, et après je vous donnerai quelques trucs pour choisir le bon fil pour un projet.

Les types de fil

La laine de mouton

La vraie de vraie laine est, j'en suis sûre, ce qu'il y a de mieux pour tricoter. Bonne chance si vous voulez me faire changer d'idée là-dessus. Vous pourriez bien dire que ça pique, mais je vous répondrai que vous ne connaissez tout simplement pas les laines qui ne piquent pas. Par exemple, je suis tombée en amour dernièrement avec la compagnie O-Wool qui fait de la laine biologique très douce sans la traiter avec des produits chimiques pour autant. Et il existe plein de laines traitées qui sont très douces... même de la laine qui se lave à la machine! Que demander de mieux.

Les super propriétés de la laine sont multiples : c'est un matériel qui prend la forme qu'on lui donne. Ça veut dire que si je tricote mes manches un peu trop courtes ou mon tour de taille pas assez large, je n'ai qu'à laver mon chandail puis le laisser sécher à plat en lui donnant la forme voulue... Et ça va tenir! En plus, les fibres de la laine s'accrochent bien ensemble. Ainsi, les mailles se défont moins rapidement si on en échappe une par mégarde. Et ça permet aussi de faire des steeks, une technique qui consiste à couper à travers un morceau tricoté sans qu'il se défasse. Ça a l'air débile comme idée, mais un jour je vous l'expliquerai, c'est vraiment un truc cool.

*En passant, le mérinos est aussi un mouton. Puisque les fibres de sa laine sont plus longues, elle est plus douce qu'une laine normale. 

Les autres laines animales

Les poils de plusieurs autres animaux peuvent être utilisés pour faire de la laine : lama, alpaga, lapin, chèvre, etc. Chacune de ces laines a des particularités différentes... et un coût différent! Il vaut mieux s'assurer de connaître les propriétés qu'on recherche avant de choisir une de ces laines. Par exemple, un fil en laine d'alpaga va avoir plein de petits poils qui dépassent. Ce ne sera donc pas le meilleur fil pour faire un châle en dentelle où la définition des mailles est importante.


Le coton et les autres fibres végétales

On retrouve un grand nombre de fibres végétales sur le marché, comme du lin, du bambou, du chanvre, etc. Plusieurs d'entre elles ont des propriétés semblables au coton. Elles sont beaucoup moins chaudes que les fibres animales, on s'en sert donc surtout pour les projets d'été. Ce qui me plaît moins de ces fibres est qu'elles n'ont pas l'élasticité de la laine de mouton. Par exemple, une camisole en coton qui descend jusqu'au nombril va peut-être s'étirer jusqu'aux hanches après qu'on l'ait portée quelques fois. Et contrairement à la laine, il sera difficile de lui faire reprendre sa forme originale. Il est donc important de prendre cette propriété en compte lorsqu'on utilise ce type de fil.

Les mélanges

On dit habituellement qu'il faut au moins 20% d'un type de fibre dans un fil pour en retrouver les propriétés. Ainsi, un fil composé à 50% de laine de mouton et 50% de coton serait élastique tout en étant moins chaud. Il y a aussi des types de fibres qu'on retrouve presque toujours en mélange. Par exemple, la soie donne du brillant à un fil, mais il n'est pas vraiment agréable de l'utiliser seule.

Choisir un fil

Lorsqu'on commence un nouveau patron, il est toujours préférable d'utiliser une fibre semblable à celle proposée. On n'utilisera pas du coton pour faire un projet qui demande de la laine, sauf si on connaît vraiment son affaire. On doit aussi regarder le métrage par 50g (ou 100g) pour s'assurer de choisir un fil d'à peu près la même taille. Encore là, le type de fibre est crucial. Si un projet demande un fil 100% coton à 100m/50g, il serait risqué d'utiliser de la laine de mouton ayant le même métrage, puisque les fibres n'ont pas toutes le même poids. Par contre, un fil 25% laine, 75% coton à 100m/50g ferait certainement l'affaire.

Heureusement, on peut toujours s'informer en magasin ou écrire aux producteurs de laine sur internet avant de choisir un fil. Parce que quoi de pire que de terminer un ouvrage en se disant que ça aurait été vraiment mieux avec un fil différent!

1 commentaire :

Copyright © 2010-2017 Maude Design